"Le grand nulle part" de James Ellroy et "Retour au noir" de Patrick Raynal

Livraison du dimanche : James Ellroy et Patrick Raynal. Deux grands messieurs du roman noir, deux auteurs très différents l'un de l'autre, par leurs parcours et choix politiques assumés. Et deux très bons livres !


"Le grand nulle part" - James Ellroy

"Le grand nulle part" de James Ellroy


Après avoir lu "Le Dalhia Noir" il y a un an, me voici de retour dans l’œuvre de James Ellroy. Valeur sure du roman noir, best seller du polar sombre, James Ellroy n'est plus à présenter tant il fait parler de lui par son ambiguïté, son conservatisme et la qualité de ses écrits. "Le grand nulle part" est le deuxième roman de ce qu'on appelle "Le quatuor de Los Angeles", où l'on retrouve également "Le Dalhia Noir", "L.A. Confidential" et "White Jazz". 

"Le grand nulle part" démarre son récit en 1950, à Los Angeles. Le roman se constitue de deux principaux récits qui se déroulent en parallèles : d'un côté une enquête sur des meurtres ritualisés, d'un autre la chasse au communistes dans le monde du cinéma. Et tout se dépeint en couches sombres, car dans les écrits de James Ellroy, tout est pourri au royaume de la pourriture. On crache sur les cocos, sur les homos, les youpins et les négros dans une ville où règne la ségrégation raciale et sociale, ainsi que la corruption qui rassemble sous la bannière du pognon, la politique, la police et la mafia. Tout s'imbrique, tout se corrompt et se pourrit. Chacun pour soi et que le plus fort gagne. Et chacun en prend plein sa gueule. Rien de beau, rien de propre, rien d'optimiste. 

"Le grand nulle part" est un bon roman, un cran en-dessous du "Dalhia Noir" selon moi, mais James Ellroy joue des mêmes outils en prenant l'histoire pour base, insérant des faits réels et des personnages réels pour offrir au lecteur la part d'ombre de l'humanité : violence, racisme, homophobie, sexe, drogue, ambition, corruption, politique et banditisme. Au final, une fois le livre terminé et que l'on lève le regard sur ce qui nous entoure, on se dit finalement que la vie que l'on vit n'est pas si mal.

Envie de soutenir le blog ?

Mais n'hésitez pas non plus à soutenir votre libraire local en lui commandant cet ouvrage !



"Retour au noir" - Patrick Raynal

"Retour au noir" de Patrick Raynal


Si James Ellroy se situe à la droite de l'échiquier politique, s'affirmant conservateur, Patrick Raynal est lui totalement à l'opposé car ancien militant de la gauche prolétarienne. Écrivain, scénariste et éditeur, il fut directeur de La Série Noire chez Gallimard de 1991 à 2004 et co-créateur du Poulpe avec Jean-Bernard Pouy et Serge Quadruppani. Bref, Patrick Raynal aussi un grand monsieur du polar et du roman noir en francophonie. 

Avec "Retour au noir", Raynal nous invite à suivre un archétype du polar depuis Dashiell Hammett et Raymond Chandler : un détective privé. Notre héro s'appelle Corbucci, il vit à Nice, a la soixantaine, a un passé de militant maoïste et bien sur il n'a pas d'argent et a une passion pour les romans de Chandler. Un jour Corbucci apprend la mort de son vieil ami Jim Logan, ancien compagnon de lutte communiste, devenu riche par suite d'un héritage. Mais Corbucci ne croît pas une seule seconde à la mort de son ami, il y a trop de mise en scène. Alors il se met en route à la recherche de Jim Logan, croisant la route de la femme de celui-ci, évidemment une femme fatale alcoolique, mais il sera aussi poursuivi par toute une cohorte de mecs moins recommandables les uns que les autres. Dans quelle merde Corbucci s'est-il mis ? 

"Retour au noir" est un bon récit, qui nous amène à rebondir nerveusement entre passé et présent, entre souvenirs auto-analytiques de militance maoïste et enquête actuelle jouant avec les clichés du roman noir. Belle redécouverte de Patrick Raynal qui avec ce roman semble livrer une partie de lui-même et de sa réflexion sur son passé tout en s'offrant le plaisir narratif de jouer avec les codes du genre.

Envie de soutenir le blog ?

Mais n'hésitez pas non plus à soutenir votre libraire local en lui commandant cet ouvrage !

"Le grand nulle part" de James Ellroy et "Retour au noir" de Patrick Raynal "Le grand nulle part" de James Ellroy et "Retour au noir" de Patrick Raynal Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, octobre 29, 2017 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.