"Winter" - Rick Bass

"Winter" - Rick Bass

Depuis ma lecture du "Livre de Yaak", je suis devenu fan de Rick Bass. Avec ce "Winter", je remonte à ses origines, touchant un récit plus journalistique où l'auteur nous conte son installation dans la vallée du Yaak River, dans le Montana, et son premier hiver en altitude, au milieu des forêts.

 

L'histoire de "Winter"


Dans "Winter", Rick Bass nous raconte son installation dans une vallée reculée du Montana, au bord de la Yaak River. Pas d'électricité, pas de téléphone, pas de télévision ni de radio. Juste un saloon et un magasin à une demi-heure de route. Mais ce n'est pas le confort que viennent chercher Rick Bass et sa femme, mais la nature sauvage dans sa grandeur et sa splendeur. Mais l'hiver est rude par là à presque -40°C, alors on vit doucement, chichement, lentement.


Mon avis sur "Winter" de Rick Bass


L'hiver frappe nos portes, le vent souffle, la pluie ne cesse de s'écrouler du ciel par vagues humides et tristes, mais quand la neige tombe, c'est le nez redressé que l'on observe ce qui tombe avec le regard pétillant d'un enfant. Je gardais ce livre dans un coin pour le lire quand le temps se ferait adéquat et dimanche il neigeait à gros flocons. Juste le temps de terminer un roman de Philip K. Dick et d'embrayer avec ce merveilleux livre : "Winter"

Au travers d'un style qui n'atteint pas encore la qualité du "Livre de Yaak", Rick Bass nous raconte son récit d'installation, avec sa femme, dans cette vallée du Yaak River dans le Montana. "Winter" est écrit tel un journal, l'auteur nous invite à le suivre de septembre à mars, nous contant une vie simple qui consiste à se préparer et à passer l'hiver. Couper du bois, en rentrer un maximum pour tenir l'hiver, écrire, marcher à travers la nature sauvage, contempler cet espace merveilleux, croiser des animaux énormes, et s'insérer dans une communautés. 

Dans ce coin de mon, il n'y a que la nature brute et sauvage et des humains qui ont fui. Étrangement, tout comme Rick Bass, ceux-ci viennent essentiellement du Sud. Mais chacun fuit quelque chose qui lui est propre. Pour Rick Bass, c'est quitter une humanité trop pressée, trop enlisée, mais aussi y chercher le parfait refuge de l'artiste où l'on peut peindre et écrire, un lieu entouré de nature sauvage, un lieu où l'on peut tranquillement développer son intimité et son art. Pas de soucis, ils ont trouver le lieu parfait ! Peu de voisins, chacun vivant dans son coin, et on s'y parle peu car là-bas on préfère l'action. Pour discuter et se distraire, il reste le saloon ou quelques soirées entre voisins. 

Bref peu de distractions, mais il reste le meilleur : la nature, l'espace et le temps. Une nature magnifique donc, sauvage, presque peu parcourue par l'homme, sauf les tristes et horribles coupes à blanc des industries de bucheronnage. Et puis il y a cette vastitude, ces montagnes, ces forêts, ces espaces de nature incroyable où Rick Bass part couper son boit ou randonner. Quand la neige se met à tomber là-bas, le temps se met à ralentir et l'homme reprend sa place animale pour ralentir également. On s'enferme chez soi, un livre en mains, un poêle à bois tournant à plein régime et la vie prend un rythme plus doux, plus naturel. 

"Winter" offre encore un merveilleux récit que j'ai dévoré en peu de temps. Ce genre de livre, et le nature writing de manière générale, me donne envie de migrer vers la campagne, celle des forêts et de ce qui s'en dégage, des espaces dégagés et de l'intime. Un livre qui plaira aux amateurs d'Henry David Thoreau. Un récit qui m'a rappelé l'excellent "Indian Creek" de Pete Fromm

Envie de soutenir le blog ?

  • Commander votre livre sur Amazon : Winter
Mais n'hésitez pas non plus à soutenir votre libraire local en lui commandant cet ouvrage !
"Winter" - Rick Bass "Winter" - Rick Bass Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, décembre 13, 2017 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.