"L'âge d'or" - Michal Ajvaz

"L'âge d'or" - Michal Ajvaz - Mirobole éditions

 

J'avais adoré "L'autre Ville" de Michal Ajvaz, également publié chez Mirobole éditions. Du coup, celui-ci me tentait bien également. Avec beaucoup de retard, voici ma chronique d'un livre étrange, voyage fictif sur une île incroyable peuplée d'excentriques aux coutumes extravagantes et merveilleuses pour qui vient d'un monde totalement différent. Le réalisme magique de Michal Ajvaz, absurde et fou, n'est pas loin de côtoyer un Gabriel Garcia Marquez... en plus absurde encore. 


Mon avis sur "L'âge d'or" de Michal Ajvaz


Un voyageur sur une île étrange. Ou ne serait-ce pas le voyageur qui est étrange dans une île qui se vit très bien telle qu'elle est ? Ne sommes-nous pas toujours l'étranger de quelqu'un, observant ce qui nous est extérieur comme étrange, altérité fondamentale et existentielle ? Mais lorsqu'on se retrouve, comme le narrateur de Michal Ajvaz, sur une île aux coutumes totalement différentes on fait alors face à un autre univers. Et c'est là que le vrais voyage commence : lors de la rencontre avec l'étranger, le différent. Sauf qu'ici, tout est différent. De la langue mouvante aux maisons aux murs aqueux, d'un peuple qui ne connaît aucune fixité ni même de pouvoir réel. Alors tout est absurde sur cette île pour qui vient d'un monde où tout est régi, contenu, cadré et encadré. Mais ce qui donne du sens pour eux ne donne pas sens pour nous. Et inversement. 

D'ailleurs, les lamentations sur l'absurdité de l'être m'agaçaient déjà avant mon séjour sur l'autre île. Si vous vous habituez un peu à évoluer dans un espace épuré de sens, vous verrez qu'on s'y amuse plutôt bien et que seul le vide est propre à donner naissance aux étincelles magiques de la beauté. C'est dans cet espace qu’apparaît la dignité silencieuse des hommes, des animaux, des plantes et des choses. Cette dignité capable de réveiller l'amabilité, la compassion et l'estime.

Absurdité. Étrangeté. Mouvance. Michal Ajvaz s'en va même jusqu'à jouer habilement avec son lecteur, tentant de le perdre puis l'interpelle pour voir s'il suit toujours, l'invite à sauter des pages et lui disant qu'il va peut-être rater quelque chose d'important. "L'âge d'or" est un roman labyrinthique comme le seul et unique roman de l'île. Les indigènes de ce monde étrange n'ont qu'un seul et unique livre, non pas une bible mais un roman particulier. Si chez nous on ne modifie pas un récit écrit par un autre, sur l'île c'est la tradition. Un roman donc que chaque lecteur peut compléter et altérer selon sa guise, barrant des passages ici ou ajoutant des pages là. Le meilleur reste encore la technique du soufflet qui permet de créer des récits dans le récit. Tels des hyperliens ces soufflets s'ouvrent et offrent les histoires d'un détail du texte, d'un personnage, ou d'un lieu, bref une toute autre histoire dans l'histoire qui peut elle-même connaître ses propres récits imbriqués jusqu'à en perdre le lecteur. Michal Ajvaz joue de la même chose dans son récit, il crée des récits imbriqués, ouvrent des portent, détaillent des coutumes et racontent des histoires dans une sorte de récit qui tient du roman absurde et du guide touristique d'aliéné

On aurait d'ailleurs pu reprocher cet enfermement et ce caractère fragmentaire à tous les motifs de l'histoire. Des intriguent s'interrompaient brusquement pour laisser la place à d'autres intrigues sans le moindre rapport.

Plus le récit avance et plus Michal Ajvaz se perd dans des boucles, revient, joue et éclate le récit. Il crée des poches dans le récit pour y insérer d'autres récits. Il revient, interpelle son lecteur, se joue de lui et le balade. Te voilà prévenu cher lecteur, ce livre est carrément absurde mais foutrement bien construit. Je n'ai d'ailleurs pas pu le lire d'une traite, mais l'histoire m'a beaucoup amusée, titillé. Et si comme moi tu aimes l'absurde et l'étrange, la rencontre avec une expérience de lecteur, ce livre est pour toi. Et si tu aimes Christopher Priest et Gabriel Garcia Marquez, il y a des chances que ce livre te plaise. Laisse-toi tenté par l'expérience !

Envie de soutenir le blog ?

Mais n'hésitez pas à soutenir votre libraire local en lui commandant cet ouvrage.
"L'âge d'or" - Michal Ajvaz "L'âge d'or" - Michal Ajvaz Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, mars 29, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.